Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick
    Nouvelles
    PAR CATÉGORIE


    Mercredi 10 juin 2009

    Coupures en éducation : Le ministre de l’Éducation Kelly Lamrock et le ministre des Finances Victor Boudreau doivent refaire leurs devoirs.

    Moncton, le 10 juin 2009 - L’Association acadienne des artistes professionnel.le.s. du Nouveau-Brunswick (AAAPNB) se joint aux nombreuses voix qui dénoncent les compressions en éducation, infligées par le ministre Kelly Lamrock et son gouvernement.


    Les compressions budgétaires imposées aux districts scolaires entraîneront la suppression de postes en arts, chez les aides – enseignant.e.s et les aides-bibliothécaires, ce qui aura un impact négatif sur la qualité des services offerts aux jeunes, ainsi que sur l’objectif « d’excellence en éducation » mis de l’avant par le gouvernement dans son plan Les Enfants au premier plan, dévoilé en juin 2007 et conçu « pour que le système scolaire favorise chez l’élève le développement d’un esprit critique et d’une pensée créative, tout en éveillant une passion pour le savoir ».
     

    « Cela va également à l’encontre des recommandations émises en mars 2009 dans le plan d’action de la Table de concertation Éducation, Arts et Culture mise en place dans le cadre des États généraux des arts et de la culture dans la société acadienne au Nouveau-Brunswick » dénonce Louise Lemieux, présidente de l’AAAPNB. « Et cela vient compromettre gravement les effets bénéfiques de l’adoption en septembre 2009 de la Politique du livre, conçue pour accroître l’accès aux livres et pour promouvoir et célébrer la lecture et la culture. » ajoute-t-elle encore.


    Tous les partenaires en éducation, le Ministère, les districts scolaires, les parents, les enseignant.e.s, les jeunes et les organismes artistiques et culturels réunis par la Table de concertation étaient pourtant unanimes à reconnaître la contribution essentielle des arts et la culture à la réussite scolaire et à la construction identitaire des jeunes en Acadie. De plus, le Sommet sur l’école francophone tenu en décembre dernier est venu confirmer le rôle crucial des artistes auprès des jeunes en temps que passeurs culturels.
     

    « Alors que la communauté acadienne attend toujours le dépôt du rapport de la Commission sur l’école francophone, le gouvernement prend des décisions totalement incohérentes et dangereuses pour les Acadiennes et les Acadiens» poursuit Mme Lemieux.


    « La situation économique ne justifie aucunement les décisions prises dans le secteur de l’éducation. Il s’agit tout simplement d’un choix politique d’un gouvernement qui a préféré utiliser les 24 millions qu’il supprime dans le budget de l’éducation pour accorder des diminutions d’impôts aux grandes entreprises et aux particuliers les mieux nantis. C’est un mauvais choix que le milieu artistique et la communauté acadienne dans son ensemble ne peuvent accepter » conclut la présidente de l’AAAPNB.
     

    Précédant

    © 2011 AAAPNB - Tous droits réservés.
    Grands dossiers
    Les prochains ateliers
    Les prochains ateliers

    Il est temps de s'inscrire aux quatre prochains ateliers offerts aux artistes par l'AAAPNB.

    MIEUX NOMMER ET CERNER SA DÉMARCHE ARTISTIQUE : UNE BOÎTE À OUTILS

    Avec Catherine ...

    Babill'ART
     
    Patrimoine canadien Nouveau-Brunswick
    Suivez-nous
    Fil de nouvelles Facebook Twitter YouTube
    Partager cette page par courriel
    ou avec votre réseau personnel
    Partager

    Conseil des Arts du Canada

    Politique de confidentialité

    Conditions d'utilisation