Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick
    Nouvelles
    PAR CATÉGORIE


    Mardi 30 octobre 2012

    AAAPNB - L'Acadie en action

    L'Acadie Nouvelle publiait le 30 octobre un texte de Louise Lemieux, présidente de l'AAAPNB, où elle y aborde la reconnaissance de la profession d'artiste et la révision de la politique culturelle du Nouveau-Brunswick. En voici la version intégrale.

     

    Les artistes professionnel.le.s
    par Louise Lemieux


    L’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick a été fondée en 1990 par des artistes professionnel.le.s de la province. Depuis, nous luttons pour que notre profession soit reconnue chez nous à sa juste valeur et que nos conditions de vie et de création s’améliorent. Depuis sa fondation, l’AAAPNB a réalisé de nombreux projets pour solidifier le milieu des arts au Nouveau-Brunswick et améliorer le contact entre les artistes et les citoyen.ne.s.

    Jusqu’ici, tout va bien...
    ... Mais il y a encore place à amélioration. Pourquoi? Nous entendions récemment des conseillers municipaux de Saint-Jean déclarer que les artistes devaient travailler gratuitement pour réaliser une œuvre dans un nouveau projet d’intégration de l’art à l’architecture. En échange, on proposait de leur offrir une plaque commémorative. Est-ce acceptable? De plus, le revenu moyen des artistes au Nouveau-Brunswick était de 15 600 $ en 2006 selon les données du recensement, bien au-dessous du revenu individuel moyen de 28 656 $ de tous les Néo-Brunswickois.es. Est-ce normal?

    Dans le contexte actuel, quels sont les dossiers chauds qui peuvent changer les choses dans la vie des artistes et sur lesquels s’affaire l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick? Mentionnons, entre autres, la reconnaissance provinciale de la profession d’artiste et la révision de la Politique culturelle.

    Reconnaissance de la profession d’artiste
    En tant qu’organisme de veille, l’AAAPNB est aussi la voix politique des artistes et, à travers toutes ses actions, elle fait la promotion de la profession d’artiste.Pourquoi reconnaître cette profession? L’UNESCO considère que la profession d’artiste est indispensable et précieuse pour le fonctionnement d’une société, au même titre que les professions d’infirmière et d’architecte. C’est la raison pour laquelle le Canada et plusieurs provinces ont adopté des lois pour soutenir cette profession et améliorer la situation économique des personnes qui l’exercent.

    Que comprend cette reconnaissance? Un gouvernement peut mettre en place des mesures fiscales comme la non-imposition des droits d’auteur et des bourses de création et l’étalement du revenu sur plusieurs années aux fins d’impôt. Le gouvernement peut proposer des mesures de développement professionnel pour améliorer les compétences des artistes. Le gouvernement peut également adopter une loi qui obligerait les producteurs (scène, cinéma, etc.) à respecter les cachets recommandés par les syndicats et les associations d’artistes. Le gouvernement Alward a promis la mise sur pied d’un comité du premier ministre pour voir à définir de telles mesures à l’intention des artistes du Nouveau-Brunswick.

    Révision de la Politique culturelle
    Adoptée en 2002, la première Politique culturelle provinciale a fait du chemin, mais elle doit maintenant être revue. À quoi sert une politique culturelle? Une politique culturelle bien ancrée dans notre époque est essentielle pour que le gouvernement puisse se donner une vision et des moyens lui permettant de soutenir les arts, la culture et le patrimoine, plus particulièrement d’appuyer l’exploration artistique ainsi que la diffusion et la mise en valeurde la création qui en résulte.

    L’AAAPNB lutte pour que s’améliorent les conditions de vie et de création des artistes ici, dans la province. Ces dernières années, l’Association a rassemblé les forces vives de l’Acadie afin d’élaborer une stratégie globale pour l’intégration des arts et de la culture dans toutes les sphères de la société. La mise à jour de la Politique culturelle doit absolument tenir compte de l’énorme démarche citoyenne entreprise depuis 2004, afin de mieux reconnaître l’apport croissant des artistes et des communautés dans la prise en main de notre développement collectif.

    Dans un monde en pleine mouvance, l’expression artistique et culturelle demeure à la fois ce qui nous définit, nous interpelle et nous permet d’entrer en relation avec les autres. Nous croyons que la vitalité artistique est un reflet de notre société et que la valeur que nous attribuons au travail des artistes est révélatrice de notre potentiel de croissance collective.

    Louise Lemieux, présidente

    Précédant

    © 2011 AAAPNB - Tous droits réservés.
    Grands dossiers
    Les prochains ateliers
    Les prochains ateliers

    Il est temps de s'inscrire aux quatre prochains ateliers offerts aux artistes par l'AAAPNB.

    MIEUX NOMMER ET CERNER SA DÉMARCHE ARTISTIQUE : UNE BOÎTE À OUTILS

    Avec Catherine ...

    Babill'ART
     
    Patrimoine canadien Nouveau-Brunswick
    Suivez-nous
    Fil de nouvelles Facebook Twitter YouTube
    Partager cette page par courriel
    ou avec votre réseau personnel
    Partager

    Conseil des Arts du Canada

    Politique de confidentialité

    Conditions d'utilisation