Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick
    Nouvelles
    PAR CATÉGORIE


    Vendredi 12 février 2021 au samedi 12 février 2022

    Formations: Sensibilisation aux réalités artistiques autochtones

    Pour voir l’affiche en ligne : https://bit.ly/3tQQiDa
    S’inscrire auprès d’Annik Landry par courriel : annik.landry@aaapnb.ca

    Dates: 9 et 16 mars 2021

    Endroit: en ligne par Zoom

    Ces formations ont comme objectif de favoriser la création de ponts entre Autochtones et Allochtones. Les échanges et discussions dirigés permettront de mieux cerner les différents défis et enjeux contemporains et plus particulièrement dans le milieu artistique. Les participant.e.s pourront mettre en lien des éléments de l’histoire autochtone avec leur façon d’interagir avec les membres issus de ces communautés. Mikana, qui signifie chemin en langue Anishinabe, est un organisme autochtone sans but lucratif qui a pour mission d’oeuvrer au changement social en sensibilisant différents publics sur les réalités et perspectives des peuples autochtones.

    Précisions sur les formations
    Les deux formations (9 et 16 mars) sont complémentaires. Il est donc obligatoire de suivre la session du 9 mars pour participer à la session du 16 mars. *Exceptionnellement, celles et ceux qui ont suivi la formation Mikana donnée par l’ATFC en janvier dernier pourront être exempté.e.s d’assister à la session du 9 mars.

    Contenu de la session du 9 mars.

    • Le contexte socio historique des peuples autochtones au Canada et les enjeux artistiques contemporains
    • La notion de décoloniser et dépenser ce qu’on sait;
    • Les notions de culpabilité d’histoires passées, la guérison et quoi faire en tant qu’allié.e.s;
    • Une lecture vous sera suggérée à la fin de la première session.

    Contenu de la session du 16 mars

    • L’appropriation culturelle vs l’appréciation culturelle;
    • La collaboration, ses objectifs, et les motivations de travailler avec les autochtones;
    • La notion de pion de service;
    • Les bons exemples de collaboration et les pièges à éviter.

    Biographies des formatrices
     

    Kijâtai-Alexandra Veuillette-Cheezo est née à Val d'or d'une mère allochtone et d'un père autochtone de la nation Anishinabe. Elle se considère artiste et activiste. Elle a entre autres réalisé trois courts-métrages qui abordent les réalités autochtones (Kijâtai, Kabak et Odehimin). Elle s'engage présentement à travers les organismes tels que Puamun Meshkenu, Mikana et Wapikoni en tant qu’ambassadrice. Ce qui lui permet de présenter des ateliers de sensibilisation et participer à la discussion sur les cultures et réalités autochtones tout en œuvrant pour la construction de ponts entre autochtones et non-autochtones. Elle fait également partie du conseil jeunesse de Montréal Autochtone et du comité aviseur jeunesse de la chair-réseau jeunesse autochtone.

    Catherine Desjardins, québécoise et descendante wolastoqey, est animatrice culturelle, coordonnatrice de projets, artiste et ambassadrice de l'organisme MiKana. Elle voyage depuis 2016 dans de nombreuses communautés à travers le Kanata et le Kepek et s'intéresse aux échanges et partages culturels. Elle souhaite continuer de créer des ponts entre les différentes nations de l'Ile de la Tortue en restant engagé dans la revitalisation des cultures et des langues autochtone.


     

    Précédant

    © 2011 AAAPNB - Tous droits réservés.
    Grands dossiers
    Rapport annuel 2020-2021
    Rapport annuel 2020-2021

    Les membres de l'Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick ont adopté le rapport annuel 2020-2021 de leur association.

    Babill'ART
     
    Patrimoine canadien Nouveau-Brunswick
    Suivez-nous
    Fil de nouvelles Facebook Twitter YouTube
    Partenaires des Éloizes

    Conseil des Arts du Canada
    Partenaires des Éloises

    Politique de confidentialité

    Conditions d'utilisation