Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick
    Nouvelles
    PAR CATÉGORIE


    Mardi 28 avril 2020

    Lettre ouverte aux chefs de partis

    Messieurs Blaine Higgs, Kevin Vickers, David Coon et Kris Austin (membres du comité du cabi- net sur la COVID-19 au Nouveau-Brunswick), la pandémie a certainement eu un effet sur les citoyens de notre province, mais ses répercussions sont plus importantes chez près de la moitié des citoyens qui vivent de l’aide sociale. Nous parlons ici des personnes seules considérées employables, des personnes seules désignées et des personnes seules avec une invalidité reconnue, dont près de la moitié sont des femmes.

    Ces citoyens ne reçoivent qu’un chèque par mois. La personne seule considérée employable reçoit 537$/mois, et ce montant n’a pas augmenté depuis 2010. La personne seule désignée reçoit 567$/mois depuis 2014 et la personne seule avec une invalidité reconnue reçoit 763$/mois depuis 2014.

    Ils ont tous perdu une partie importante de leur pouvoir d’achat et tous vivent nettement en deçà du seuil de pauvreté. Dans les meilleurs moments, ils ne peuvent même pas subvenir à leurs besoins de base.

    La pandémie de la COVID-19 a eu une incidence négative importante dans la vie des citoyens de ces trois catégories. Un grand nombre d’entre eux vivent dans des appartements ou des maisons de chambres qui sont surpeuplées, font du «couch surfing», vivent dans des refuges ou sont sans abri. On demande à tous de demeurer chez soi et de respecter les exigences de distanciation sociale. Vous nous donnez certainement raison quant au fait que ces exigences sont extrêmement difficiles pour ces trois catégories de citoyens.

    Afin de survivre, un nombre élevé de ces citoyens dépendent des soupes populaires pour leurs repas quotidiens et des banques alimentaires pour leur boîte mensuelle de nourriture. À présent, les soupes populaires ont dû fermer leurs salles à manger et ne fournissent que des repas à em- porter. Les banques alimentaires ont de la difficulté à répondre aux demandes supplémentaires pour leurs services.

    La situation est certainement plus grave dans les régions rurales, où il n’y a presque pas de soupes populaires et de petites banques alimentaires.
    Une des suggestions pendant cette crise est d’emmagasiner de la nourriture afin de réduire les sorties et de réduire les risques de contracter ou de propager le virus. Ceci n’est possible que pour les gens qui ont les moyens d’acheter à l’avance et qui ont des congélateurs ou des gros ré- frigérateurs. Un très grand nombre des citoyens dont nous avons fait référence n’ont certaine- ment pas l’argent pour acheter à l’avance et n’ont aucun endroit pour entreposer la nourriture, surtout lorsqu’ils vivent dans des maisons de chambres, avec six ou sept autres personnes, et que l’endroit n’a qu’une cuisine et un réfrigérateur. Ils doivent sortir plus souvent puisqu’ils doivent n’acheter qu’en petites quantités.

    La crise actuelle ajoute un fardeau supplémentaire pour les gens de ces trois catégories. Un grand nombre d’entre eux ont des défis physiques et mentaux et leur niveau de stress est très élevé à présent. Leur situation financière précaire, la fermeture des espaces publics comme les bibliothèques, où ils avaient accès à un ordinateur et où ils pouvaient socialiser, ne les aide certainement pas à bien s’en tirer.

    Les divers programmes financiers mis en place par la province (900$) ou le gouvernement fédéral (excepté le remboursement de la TPS) ne s’appliquent pas à ces trois catégories de récipiendaires de l’aide sociale. Notre province doit reconnaître que les personnes seules sur l’aide sociale ont été exclues. Leur situation actuelle s’est détériorée et des mesures urgentes doivent être prises.

    La Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique ont reconnu leur situation particulière et ont fourni une aide supplémentaire en augmentant les taux de base de l’aide sociale.

    Nous proposons au ministère du Développement social d’ajouter un montant supplémentaire équivalent à 50% du taux de base au chèque mensuel des trois catégories de personnes seules mentionnées précédemment qui dépendent de l’aide sociale. Ce montant doit être rétroactif au 1er avril 2020, et ce, jusqu’à la fin de la pandémie.
    Nous sommes présentement confrontés à une pandémie et nous devons nous entraider. Nous croyons sincèrement que cela signifie qu’on doit rejoindre les citoyens qui vivent en situation de pauvreté extrême.
     

    – Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick. Carmen Gibbs, Directrice générale
    – Association des bibliothécaires, professeures et professeurs de l’Université de Moncton. Mathieu Lang, président
    – Association francophone des aînés du N.-B. Solange Haché, présidente
    – Centre de Bénévolat de la Péninsule Acadienne Inc. Léo-Paul Pinet, directeur exécutif
    – Conférence Mère Teresa de la Société Saint-Vincent de Paul. Alphonse Dionne, président
    – Comité des 12. Claude Snow, porte-parole 7
    – Comité de justice sociale, Sœurs Notre-Dame-du Sacré-Cœur. Stella Arseneault, coordonnatrice
    – Comité de solidarité et justice du diocèse d’Edmundston. Denyse Mazerolle, coordonnatrice
    – Conseil provincial des sociétés culturelles. Marie-Thérèse Landry, directrice générale
    – L’Équipe Justice et Solidarité du Diocèse de Moncton. Gladys Leblanc, coordonnatrice
    – Fédération des citoyens aînés du N.-B. Alphonse Dionne, président
    – Fédération des travailleurs et travailleuses du N.-B. Daniel Léger, président
    – Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick. Johanne Petitpas et Pauline Gallant, coprésidentes
    – New Brunswick Union. Susie Proulx-Daigle, présidente
    – Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Lyne Chantal Boudreau, présidente
    – YWCA Moncton. Michèle Nadeau, directrice générale

    Précédant

    © 2011 AAAPNB - Tous droits réservés.
    Grands dossiers
    COVID-19 et artistes
    COVID-19 et artistes

    Vous cherchez des ressources et de l'aide financière?

    Dernière mise à jour: 20 juillet 2020

    Mise à jour récente: annonce de la phase 2 des fonds d'urgence de PCH. Tous les détails dans ...

    Babill'ART
     
    Patrimoine canadien Nouveau-Brunswick
    Suivez-nous
    Fil de nouvelles Facebook Twitter YouTube
    Partenaires des Éloizes

    Conseil des Arts du Canada
    Partenaires des Éloises

    Politique de confidentialité

    Conditions d'utilisation