Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick
Répertoire des artistes / profil


Adresse
140, rue Butter
Moncton, Nouveau-Brunswick
Canada
E1C 6W4
Cellulaire
5068560304

Téléphone au travail
5068560304
Cellulaire au travail
5068560304



Patrick Hardy
Discipline (s) : Arts visuels

Spécialisation (s)
Arts visuels

Né et élevé à Montréal, Qc. J’ai toujours été fasciné par l’illustration. J’ai commencé à dessiner, comme n’importe quel autre enfant, âgé d’environ 2 ans. J’ai vraiment eu la piqure de l’élaboration et de l’illustration quand j’avais 5 ans et il en est ainsi depuis ce temps.

Ayant été victime d’intimidation, mes années scolaires au secondaire furent difficiles. Le dessin consistait mon principal échappatoire. À l’obtention de mon diplôme du secondaire, je me suis dirigé vers l’informatique, en programmation car en ces temps, l’ordinateur ouvrait tous les horizons. Mes goûts ont changé et l’expérience acquise dès lors ont fait que j’ai redirigé mes études vers les sciences humaines.

Ayant le goût de développer mon autonomie, à l’été 1994, je suis allé travailler dans l’Ouest Canadien. C’est dans le cadre du service à la clientèle d’une station service sise à Victoria, B.C. , que j’ai appris à vivre par mes propres moyens. C’est pourquoi, au retour de cette expérience, ayant fait l’expérience de l’indépendance, j’ai pris un appartement et trouvé un emploi dans un restaurant de la Place Ville-Marie à Montréal. À cause des horaires, à ce moment, j’ai reporté mes études à plus tard.

À l’été 1995, j’ai décidé de retourner en Colombie-Britannique en faisant du stop. Je voulais travailler en pleine nature dans la vallée de l’Okanagan. Tout ne s’est malheureusement déroulé comme je l’avais prévu. Je ne pouvais subvenir à mes besoins.

J’ai décidé de revenir à Montréal et de terminer mes études collégiales au CEGEP de Ville Saint-Laurent. Diplômé des  études collégiales  en arts visuels ..J’ai poursuivi mes études à  l’Université de Montréal en histoire de l’Art. Au moment ou je suivais mes cours, J’ai fait partie de la Ligue d’Improvisation de l’Université. Je préférais de beaucoup cette activité aux cours  offerts sur les banc de mes salles de cours. C’est pourquoi je n’ai pas terminé mes études universitaires.

Armé de mon diplôme collégial en Arts visuels, je me suis déniché un emploi chez Bell Canada à leur centre d’appel. C’est là que j’y fait la rencontre de ma future épouse Diane Celle-ci ayant décidé de revenir à son Nouveau-Brunswick natal pour se rapprocher de ses parents ; on s’est perdu de vue durant deux longues années. Un  jour, elle m’a contacté de nouveau afin de m’inviter à son mariage. J’étais à la fois  heureux et excité à l’idée de la revoir.  Cependant, une semaine avant le mariage, elle m’a appelé pour me dire que le mariage n’aurait pas lieu. À partir de ce moment, nos communications furent beaucoup plus fréquentes et l’on se parlait des vraies choses. Nous avons  trouvé l’amour et puis j’ai déménagé à Moncton NB pour partager ma vie avec elle. J’ai travaillé dans un centre d’appel pour Camco.

Ensuite, la dépression a frappé, j’ai passé sept mois dans un endroit avec l’interrogation et la remise en question. J’ai réalisé que je devais suivre ma passion, qui a été était et est toujours la création. Donc, je me suis engagé en 2005 dans le programme de conception graphique / Web au Collège McKenzie de Moncton.

J’ai obtenu mon diplôme avec brio. J’ai obtenu quelques contrats auprès de Pitch mobile et Adventus Interactive en 2006-2007 et Scriptnetics 2007-2008.

Puis Scott Girvan, de Girvanmedia, m’a embauché en 2008 et j’ai travaillé avec lui pendant 5 ans. En juin 2012 j’ai décidé qu’il était temps pour moi de voler de mes propres ailes. Depuis lors, je marche sur le sentier que j’ai tracé.

En 2018, j'ai acheté GirvanMedia et continue de travailler à mon compte en tant que graphiste.

L'art et la création prend une grande place dans ma vie. Lors de mon retour de l'ouest canadien, j'ai été énormément influencé par l'art des premières nations.

J'ai donc commencé à illustrés des formes l'une à coté de l'autre sans d'idée préconçues de l'oeuvre que j'allais re présenter.

Bien que la technique reste la même, les médiums ont changés quelques peu. J'utilise des crayons à l'encre, du pastel sec et parfois, des acrylique.

C'est dessins et l'autisme de mon garçon m'on poussé a tenté plusieurs mediums. J'ai commencé à écrires des livres pour enfants qui parlent de l'autisme intitulés : "Mon ami Sam", un roman qui parlent de l'expérience de ma femme et moi face au diagnostique de notre garçon : "À vos marques! Prêt! ... Autisme!" et j'ai aussi créé des oeuvres d'art en collaboration avec mon fils alors qu'il n'était agé que de 8 ans.


Adresse Web du profil : http://www.aaapnb.ca/Patrick_Hardy

© 2011 AAAPNB - Tous droits réservés.
Grands dossiers
La soirée des Éloizes ...
La soirée des Éloizes change de date

L’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick annonce aujourd’hui que la Soirée des Éloizes sera diffusée à la télévision le 5 juin 2021 pour ...

Babill'ART
 
Patrimoine canadien Nouveau-Brunswick
Suivez-nous
Fil de nouvelles Facebook Twitter YouTube
Partager cette page par courriel
ou avec votre réseau personnel
Partager

Conseil des Arts du Canada

Politique de confidentialité

Conditions d'utilisation