Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick
Répertoire des artistes / profil

Hélène Harbec
Discipline (s) : Littérature

Spécialisation (s)
poésie, fiction et récit

Hélène Harbec est née à Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) en 1946. Elle s'installe à Moncton (Nouveau-Brunswick) en 1970, après des études en Lettres à l’Université Laval.

Tour à tour enseignante, infirmière, recherchiste à Radio-Canada et à l’Office national du film, elle débute parallèlement son parcours littéraire en 1986 par la publication de L’été avant la mort, fiction écrite en collaboration avec France Daigle, puis se consacre entièrement à l’écriture depuis 2001.

Elle est l’auteure de deux romans, L’orgueilleuse et Les Voiliers blancs, du récit Chambre 503 (prix Champlain et deux prix Éloizes) et de plusieurs recueils de poésie dontVa et L’enroulement des iris qui lui ont valu tous deux le prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie.

En 2018, elle est la lauréate du prix littéraire quinquennal Antonine-Maillet-Acadie Vie qui couronne l’ensemble de l’œuvre.

Jusqu’à quand un petit art de vivre (sixième recueil de poésie) paraîtra aux éditions David, au printemps 2019.

Quelle que soit la forme littéraire choisie, la voix poétique est toujours présente, s’attardant de plus en plus au fait même d’exister et aux petites choses qui passent inaperçues, de même qu’au besoin de s’imprégner de vie.

Commentaires sur l’écriture d’Hélène Harbec

“Au fil de ses publications, Harbec deviendra l’une des plus importantes figures de l’écriture féminine en Acadie. Ses textes évolueront entre l’espace du dedans et celui du dehors, entre l’éthéré et le brut, entre les écrans de brume du monde adulte et la limpidité de celui de l’enfance. En effet, chez Harbec, dans la poésie comme dans le roman, l’expérience profondément humaine se révèle dans sa plus parfaite énonciation par la voix de l’enfant. Ces innocentes interventions, tantôt dans la chute d’un poème, tantôt au sein d’une dense séquence narrative, rappelle au lecteur qu’il existe des lieux de parole pure, d’absolu.”

Extrait du texte d’appréciation du jury, Prix littéraire quinquennal Antonine-Maillet-Acadie Vie 2018 pour l’ensemble de l’oeuvre.

 

“L’écriture d’Hélène Harbec, que ce soit dans la poésie ou le roman, se distingue par une très grande attention aux gestes du quotidien et à la charge d’émotion qu’ils peuventcontenir. L’écriture a pour effet et fonction de révéler la profondeur sous la surface, l’exceptionnel dans le quotidien, toute une vie intérieure riche et complexe livrée par des postures courantes et inédites, des observations incongrues ou lisses qui appellent et taisent les tressaillements incertains du cœur. »

Raoul Boudreau, Hebdo Campus, Université de Moncton, janvier 2007.

 

Au sujet du recueil L'enroulement des iris : "Ce quatrième recueil d'Hélène Harbec est sans nul doute une de ses œuvres les plus accomplies. Sorte de méditation domestique qui transfigure en intériorisant l'univers de la vie quotidienne, il se caractérise par un immense huis clos, celui d'une vie en suspens, toute occupée à saisir l'effritement fécond du monde et à décupler l'intensité du regard. (...) Finalement, si cette dernière œuvre  d'Hélène Harbec est à certains égards une œuvre marginale et exigeante, elle est d'une telle fluidité, d'une telle transparence, d'une telle simplicité dans sa tonalité et dans sa démarche globale, qu'elle favorise tout naturellement l'accueil de l'autre."

Appréciation du jury, Prix littéraire Antonine-Maillet Acadie Vie 2014.

 

Au sujet du recueil Va : « … j’envie les poètes, comme vous, qui savent regarder le monde à travers leurs cils, transformer le quotidien en images indélébiles, donner vie à une poutre, à un clou, et de l’âme à un chien perdu sur le bord de la route. »

Lettre d’Antonine Maillet, 10 octobre 2002, lors de la remise du prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie.


Adresse Web du profil : http://www.aaapnb.ca/Helene_Harbec

© 2011 AAAPNB - Tous droits réservés.
Grands dossiers
Classe de maître
Classe de maître

Présentée par Téléfilm Canada. Avec Réal Bossé le vendredi 15 février à compter de 17 h au Centre culturel Aberdeen. OUVERTES ...

Babill'ART
 
Patrimoine canadien Nouveau-Brunswick
Suivez-nous
Fil de nouvelles Facebook Twitter YouTube
Partager cette page par courriel
ou avec votre réseau personnel
Partager

Conseil des Arts du Canada

Politique de confidentialité

Conditions d'utilisation